mardi 17 février 2009

[Q°] PM a un avis sur la question

On est mardi, et le mardi on donne son avis. Cette semaine c'est PM qui s'y colle. Vous l'avez peut-être déjà croisé sur sa banquise… PM est passionné de cinéma et spécialiste es David Fincher (entre autres), il m'a souvent écouté m'étaler sur mon obsession et s'est même retrouvé à filmer deux galas de danse gigeannais. Ce n'était donc qu'un juste retour des choses qu'il vienne s'étaller ici le temps d'un billet.


- - - - - - - - - -

1. Quelques mots de présentation?

PM, Bibliothécaire Parisien de 28 ans, cinéphile et surtout consommateur assidu de jouissance culturelle, quel que soit la forme que ça prend.


2. Rentrons tout de suite dans le vif du sujet. Est-ce que le facteur "danse" t’amènera à aller voir un film ou regarder une série TV? A retenir plus facilement une publicité ou un clip? Bref est-ce que la danse filmée ça marche sur toi?

J’ai grandi à côté d’une grande sœur pour qui la musique était importante. On passait les samedis à bouger sur le rythme des années 80, et elle m’entraînait souvent sur les airs d’Indochine ou d’Orchestral Manœuvre in the Dark. Et avec elle j’ai vu et revu Grease ou Dirty Dancing. Sans oublier l’increvable top 50. Donc beaucoup de danse et de musique via le clip et quelques morceaux d’anthologie, mais peu de VRAIES références. Les gros classiques de la comédie musicale ont toujours été aux abonnés absents chez moi.

Du coup, j’ai une sensibilité un peu contrastée. Un clip va me parler, une séquence visuelle forte impliquant la danse va me bouleverser. Mais ça ne vient pas immédiatement de Ginger et Fred ou autres, bien que ça puisse. J’ai découvert tout ça sur le tard.


3. Parles nous en quelques lignes de:

- Ta comédie musicale préférée:
Tout le monde dit I love you. En fait, je ne crois pas avoir une comédie musicale préférée, mais la BO de ce dernier a tellement tourné, et je l’ai tant vu, qu’irrémédiablement je pense à celui-là. Woody Allen y trouvait un ton unique dans sa filmographie, un ton qui colle à son cinéma post Mia Farrow et que j’adore. Et puis les acteurs, la douceur de la musique, le fait que ce film fonctionne comme anti-déprime quoi qu’il arrive, sans jamais agacer. Et la scène au bord de la scène m’émerveille par sa simplicité et sa grandeur, tout à la fois. Donc, à choisir…




- Ton film de danse préféré:
All That Jazz n’a rien d’une comédie, mais ça rentre dans cette case là. Donc c’est mon vote. C’est attiré par ce qu’en disait David Fincher que j’ai vu ce film, acheté en DVD sans l’avoir vu. 3-4 visions plus tard (BO acheté et tout), je vois le film comme ma comédie musicale préférée. Un film sur la danse comme leitmotiv de l’existence, un cri du cœur de Bob Fosse vers ce qui n’est pas une chose extérieure mais un élément indissociable de sa vie. Une œuvre qui a pris un coup de vieux, mais où repose tout l’art du montage du cinéaste. Et puis il y a Roy Scheider, juste incroyable. Ce film me déprime et en même temps me file une décharge à l’intérieur.


- Une scène de danse filmée que tu apprécies particulièrement:
Ang Lee décrit les scènes de combat de Tigres et Dragons comme des moments de danse. Il explique même qu’il n’a réussi à s’en sortir de ces séquences qu’en les présentant comme des séquences dansées. Zhang Ziyi était d’ailleurs danseuse avant de devenir comédienne. Je repense à la séquence du film où elle affronte Michelle Yeoh dans le temple. La cohésion des mouvements en font un ballet extraordinaire. (pas trouvé la vidéo propre)

Sinon, La séquence Bojangles of Harlem, tirée de Swing Time, avec ses personnages démultipliés, sa folie, ses jeux d’ombre, est incroyable




- Un clip, une pub, un épisode contenant de la danse qui t’ont marquée (un des 3 genres ou les 3):
Une pub, il y en a sûrement, mais c’est un clip que je garde en tête. C’est un clip pour Paula Abdul signé David Fincher. Un énorme hommage à All that Jazz.



Je me souviens qu’en voyant le film, j’ai pensé au clip. Fincher dit avoir appris le montage en regardant All That Jazz quand il bossait comme projectionniste. Le cinéaste a signé deux clips pour Paula Adbul, celui-ci et Straight Up, largement plus puissant, de par sa chorégraphie, son hystérie au montage et son travail sur le noir et blanc.
Ici, on est dans l’hommage brut, et malgré la musique (Paula, c’était pas vraiment ça), j’avais envie de montrer ce clip, parce qu’il est purement axé sur la danse et l’hommage, et en devient un objet filmique extrêmement intéressant. Après, ça a vieilli, et on comprend en le voyant pourquoi le cinéaste n’a pas des masses envie de remontrer et commenter ça.
A noter que ce sont ses deux seuls clips réellement dansés. Au-delà, il y a un jeu sur le mouvement, mais pas de danse pure. Jusqu’à Daisy

Je citerai aussi Feist : 1-2-3-4. Parce que c’est TOTALEMENT différent mais ça dégage une folie et une joie qui convient au morceau. The Reminder est un des plus beaux albums de ces dernières années, une œuvre rare et Feist avec ce clip se gavait dans l’explosion de joie.



Et puis hop, Fatboy Slim, Praise You. Liberté de ton, folie des participants. Spike Jonze faisait un clip "différent" (il nous offrira aussi Bjork et son It’s oh so quiet). C’est inratable pour moi.




- Une œuvre, un outil audiovisuel qui utilise la danse que tu aimes particulièrement et qui ne rentre dans aucune des catégories précédentes:
C’est dur ça. Je n’ai jamais été voir de la danse sur scène. A mon grand regret je n’ai jamais eu cette émulation personnelle. Toujours eu peur de ne pas rentrer dedans. Pourtant, je ne suis jamais réfractaire aux émotions nouvelles, à des rencontres. Pendant longtemps, je rechignais les concerts, maintenant j’en consomme sans arrêt…To be continued (donc)…


4. Est-ce que les œuvres plus ciblées ou plus spécialisées comme les documentaires ou les vidéodanses t’intéressent? Si non, pourquoi? Si oui, des œuvres à nous conseiller?

Potentiellement tout m’intéresse. Il y a une rencontre toujours fascinante entre le mouvement du corps et le cadrage ou le mouvement de la caméra. Ca peut être médiocre (montage télé merdique) et ça peut être tellement fort (quand la caméra intègre le mouvement du corps au sien).


5. Et pour finir: la danse, plutôt sur scène ou à l’écran?

A l’écran… pour l’instant.


Bonus: Quelque chose à ajouter?

Oui. "and some people... dance"



- - - - - - - - - -

Si vous aussi vous avez envie de donner votre "avis sur la question" il vous suffit de me laisser un commentaire là en dessous ou m’envoyer un mail à dancealittledance@gmail.com.




Vous avez aimé ce billet? Abonnez vous à mon flux RSS
ou votez chez



4 commentaires:

caro a dit…

Cool, un avis masculin ! Chouette questionnaire, et déjà, je suis ultra fan du clip de Feist, il m'arrive de le revoir rien que pour le feel-good. Marrant le clip de Fincher, et il faut VRAIMENT que je rattrape les films comme All that jazz... Jolie conclusion ;)

Tink again a dit…

Caro > Oui je trouve ça bien que les garçons participent aussi parce qu'ils ont une autre approche encore. Mais c'est dur de trouver des volontaires ;)
En plus je trouve que PM dit des choses très intéressantes!

caro a dit…

Oui en effet j'adhère à beaucoup de choses dans ce questionnaire, et puis c'est marrant je voulais justement parler de swing sur mon blog mais j'ai finalement choisi une séquence de lindy hop ;)

Tink again a dit…

Caro > Oui j'ai vu pour le Lindy, pas eu le temps de poster mon commentaire encore :)

Laissez un commentaire

suivant précédent home