mercredi 28 avril 2010

[Film] Edward aux mains d’argent (Tim Burton - 1990)

A suivre… Tim Burton


Edward Scissorhands - USA, 1990

Catégorie: Film avec de la danse
Réalisation: Tim Burton
Chorégraphie: Tim Burton
Avec: Johnny Depp, Winona Ryder, Dianne Wiest, Anthony Michael Hall, Kathy Baker, Robert Oliveri, Conchata Ferrell


Edward n'est pas un garçon ordinaire. Création d'un inventeur, il a reçu un cœur pour aimer, un cerveau pour comprendre. Mais son concepteur est mort avant d'avoir pu terminer son œuvre et Edward se retrouve avec des lames de métal et des instruments tranchants en guise de doigts. Un jour Peg, représentante en cosmétiques, pousse la porte du manoir dans lequel il vit reclus, et décide de le ramener chez elle.
Pitch récupéré sur Allociné


Certainement le film le plus culte de Tim Burton, celui de la rencontre avec Johnny Depp, mais surtout celui qui a confirmé et propulsé son style unique sur le devant de la scène. Sur fond de mélange parfait entre son goût pour le gothique/baroque et le style rétro coloré tout droit sortit de vignettes dessinées, le réalisateur continue d’explorer ses thèmes de prédilection: le conte, le duo amoureux façon belle et la bête, la figure du anti-héros, le lien maternel.

J’ai découvert ce film sur le tard, quelques jours avant la sortie de Sleepy Hollow, difficile alors de faire abstraction de l’aura qui entourait ce premier Edward. Pourtant dès les première notes de Danny Elfman lors de ce générique tout simplement parfait, tout ce que j’avais pu entendre s’est effacé et je me suis laissée emportée. Si je trouve parfois le scénario un peu facile dans sa structure, je suis toujours conquise par l’univers ici développé. Les regards d’Edward et le côté poétique de ses moments de création, les maisons colorées, les coupes de cheveux, Kym sous la neige et surtout la découverte du jardin d’Edward, un instant lumineux qui me laisse toujours la gorge nouée.



Note:
note sur 6



La danse dans le film

Si Edward aux mains d’argent ne contient pas de scènes de danse aussi développées que dans les trois films précédents du réalisateur, il propose plusieurs instants musicaux qui méritent d’être soulignées et que j’ai rangé dans quatre catégories.

1. Les chorégraphies mécaniques
Le premier instant chorégraphié du film n’est pas humain, ou presque. A la façon des séries animées Disney, Tim Burton s’est amusé à mettre en musique les aller/venues des voitures dans le quartier résidentiel des Boggs, ajoutant ainsi une couche supplémentaire à une esthétique déjà très cartoonesque.

Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Il en va de même pour la première scène dans le laboratoire du créateur où l’on assiste à une réelle chorégraphie de robots. Cela ne fait aucun doute, Burton aime mettre le mouvement en musique.

Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player




2. Les creations d’Edward
Une idée de mécanique en mouvement qui prend toute son importance dans le personnage d’Edward et ses moments de création. Si la toute première scène nous montrant Edward tailler un des arbres du jardin des Boggs se fait sur fond de commentaires sportifs et applaudissements, les autres sont elles musicales. Que ce soit lors du Show and tell à l’école de Kevin ou en mode salon de coiffure ce sont de véritables chorégraphies que les lames d’Edward exécutent. Et si l’on veut pousser l’analogie encore plus loin, personnellement ces ciseaux et leurs cliquetis me font penser à une paire de claquettes notamment lors de la toute première séquence de coiffure canine au cours de laquelle le son est amplifié.

Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player




3. La valse burtonienne
Deuxième occurrence du genre dans la filmographie de Tim Burton ce tourbillon de Kim sous la neige est certainement la plus connue des valses burtonniennes. Une valse accompagnée par le claquement du fer d’Edward sur la glace, comme une sorte de pas de deux féérique qui ne dure qu’un instant, et qui n’existe désormais que dans les souvenirs de la jeune fille.

Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player




4. Les instants grotesques
On retrouve ici une figure comique très burtonienne: le déhanchement grotesque en musique. Après Pee-Wee, les Deitz possédés et Le Joker, voici venue Joyce. Ici la danse est plus que minimale, mais l’idée est bien là.

Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player



Téléchargez une version plus récente de Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player







Vous avez aimé ce billet?

Abonnez vous à mon flux RSS
Votez chez

6 commentaires:

Luxe and Vintage a dit…

Je ne me lasse pas de le regarder ;)

Blythe a dit…

Mon film préféré de Burton, que je finis toujours en larmes, et qui prouve qu'il peut faire quelque chose de très bien en dehors des adaptations & co (dont il abuse un peu trop à mon goût même si c'est réussi), et comme tu dis il y a du mouvement insufflé un peu partout dans ce film (en plus la musique est magnifique), ça aide aussi à en faire un univers spécial, "magique"...

Tink again a dit…

Oui il y a vraiment tout un univers féérique de conte et pas seulement dans l'esthétique mais aussi dans cette façon d'utiliser le mouvement. C'est ce que j'aime le plus dans ce film évidemment. Et si'il n'est pas mon Burton préféré il remonte dans le classement à chaque nouvelle vision.

Anonyme a dit…

I'd like to thank you for the efforts you have put in writing this blog. I am hoping to check out the same high-grade content from you in the future as well. In fact, your creative writing abilities has encouraged me to get my own website now ;)

my web site :: USMLE Step 1

Anonyme a dit…

Its like you read my mind! You appear to know so much about this, like you
wrote the book in it or something. I think that you could do with a few pics to drive the message home a bit, but other than that, this
is excellent blog. An excellent read. I'll certainly be back.

Feel free to surf to my homepage ... shorty

Anonyme a dit…

Your style is very unique compared to other
folks I have read stuff from. Many thanks for posting when
you've got the opportunity, Guess I'll just bookmark this site.



My web site; http://Www.Intanges.com/

Laissez un commentaire

suivant précédent home