jeudi 5 juillet 2007

[TV] So you think you can dance s3e01 – Auditions à New York

Premier épisode de la troisième saison diffusée le 24 mai, la présélection à New York, et déjà, avant même que la partie intéressante ne débute le 6 juin à Las Vegas, on peut se faire une idée de l’orientation que va prendre le show. Et je dois dire que, pour le moment, je suis assez d’accord avec les choix et arguments du jury. Morceaux choisis d’une émission qui fait déjà beaucoup de tri au montage…


I. Comme dans toutes les présélections de reality shows, il y a dans un premier temps les cas, les boulets à côté de la plaque, les râleurs ou provocateurs et les phénomènes.

1. Dancing Derrick, incontournable. J’ai laissé l’ensemble de son passage tout est collector la vidéo parle d’elle-même. Ce qui est intéressant c’est de voir à quel point certains candidats n’ont pas saisi à quel type de show ils avaient affaire.



2. Le prototype de la danseuse qui a toujours été la meilleure de son école, toujours encouragée par ses proches et ne s’est jamais confrontée au monde extérieur. Complètement en dehors de la réalité. Ce n’était pas la seule du genre, je n’en ai gardé qu’une seule, celle dont je trouvais le discours et la réaction les plus parlants.


Ce qui me marque le plus (outre le fait qu’elle soit tout de suite sur la défensive) c’est sa remarque qui vise à dire "ce n’est pas grave si mon niveau technique est mauvais, je n’enseigne qu’à des enfants" (les autres avaient plus au moins le même discours mais moins affirmé). Et là bien sûr on ne parle pas de technique du style "je me gratte l’oreille avec le petit orteil en un simple battement". Non non, on parle de technique propre, de savoir comment faire un tour correctement, de savoir tenir sur son axe, se servir de ses articulations, etc. Il y a quelque chose d’assez effrayant dans son discours (et qui se retrouve également dans les paroles des autres danseuses du même style présentes à l’audition) qui me fait dire que finalement on est bien loti en France avec notre D.E., même si on n’est pas à l’abri de cas…


3. Sex is back. Je n’arrive pas bien à savoir si il s’agit d’un gag ou de quelqu’un de vraiment sérieux, quoi qu’il en soit je vote pour le personnage créé de toute part pour dénoncer ce genre d’émission. Et si ça peut faire sourire au départ, au final ça fait surtout grincer des dents…


Je suis assez d’accord avec ce que dit Nigel, en essence.


4. E-Knock et Jamal, phénomènes. J’ai trouvé très intéressant le parallèle entre les deux et l’évolution de l’image qu’ils dégagent. Je vous laisse regarder. J’y reviendrai plus bas pour le résultat.



--------------------------------


II. Il y a aussi ceux qui ont une histoire atypique qui peut toucher ou intéresser le public et que la production aime mettre en avant.

1. Katie et Ashley. La prof et son élève qui participent à la même audition. Là une fois de plus je trouve le jury très juste dans ses commentaires, et j’aime bien le fait qu’ils ne se cachent pas de considérer également la plastique du physique des deux danseuses.


Je trouve sympa ce qu’a fait Ashley (en partie parce que comme le souligne Mary elle est belle à regarder) je préfère la maturité de ce que propose Katie même si son gilet et ses couettes ne l’avantagent pas…


2. Heather. La production aime ce type de candidates… Double opération aux hanches et le résultat est plutôt splendide.


Dommage qu’au final son solo soit un peu trop une collection de "regardez ce que je sais faire avec mon bassin, cons de docteurs". Et je passerai sur le fait que son personnage m’est totalement antipathique dans sa façon de parler, rire, se tenir... car ce n’est pas l’intérêt ici.


3. Hanna-Lee. Une autre miraculée avec images d’archives à l’appuie. La production a mis le paquet dans ce cas là. J’aime bien Hanna-Lee même si (ou plutôt surtout car) sa chorégraphie n’est pas un catalogue technique comme on le voit beaucoup généralement dans le show et j’aime le sourire qu’elle y met.



--------------------------------


III. Mais en dehors de ces cas particuliers So you think you can dance c’est aussi des danseurs sublimes, direct to Vegas baby !

Anya et Pasha



Faina



Melting-pot



Et puis ce que je trouve le plus intéressant dans le show c’est son envie de faire découvrir la Danse au grand public. Montrer qu’il existe différents styles et différentes façons de les aborder. Et dans cette optique il y a toujours la minute éducative. Cette fois-ci un petit florilège de pas techniques…



--------------------------------


Mais au fait que sont devenus E-Knok, Jamal et Hanna-Lee?


Ca pourrait sembler étrange au premier abord ce choix de choisir Jamal et non E-Knok. Mais dans le peu d’images que l’on voit de la partie "apprentissage d’une chorégraphie imposée" il est clair que Jamal s’en sort mieux. En gros, et c’est là que ça devient intéressant, le jury préfèrera un danseur d’un niveau constant (même acceptable) dans les différents styles traversés qu’un excellent danseur dans un style unique qui aura du mal à s’adapter à quelque chose de différent. Logique…






Vous avez aimé ce billet?

Abonnez vous à mon flux RSS
Votez chez



3 commentaires:

Stella K a dit…

Bien intéressant tout ça...
Bon Ashley j'avoue est assez fascinante, d'un oeil novice comme ça.

PAR CONTRE Mary a un rire absolument ATROCE, au bout de 3 vidéos j'ai envie de la trucider !!!

Tink again a dit…

Ha Ashley... Ce qui est bien c'est qu'elle attire l'oeil par son physique et que derrière c'est pas vide, a technique suit parfaitement. 18 ans... pour moi ça manque un poil de maturité dans certains mouvements, mais sinon c'est très beau...

Et je suis d'accord avec le rire de Mary et ça va en s'empirant au fil des épisodes...

*maintenant que j'ai un commentaire à ce message il faut que je me dépêche de présenter les autres épisodes...*

Stella K a dit…

Oh panique pas, là j'ai trouvé le temps, mais sinon je suis quand même super longue à la détente, donc ne te sens pas dans l'urgence !

Laissez un commentaire

suivant précédent home